Portrait de Stéphanie SIMON - 30 ans d'expérience aux côtés des entreprises

Consultante Grands Comptes et Directrice de Clerville

Scroll arrow

Publié le 16 juillet 2020

Consultante en immobilier d'entreprise, chargée des Grands Comptes et de la direction de l'agence, Stéphanie Simon a rejoint Christian Dufour dès la création de Clerville. 

Stéphanie SIMON - Clerville

Stéphanie, depuis combien de temps exercez-vous
le métier de consultant en immobilier d’entreprise ?

 

Je suis tombée dedans un peu par hasard, il y a bien longtemps (en 1991), et je n’ai finalement exercé que ce seul métier toute ma vie ! 

Pour remettre les choses dans leur contexte, quand je suis arrivée à Nantes chez Auguste Thouard (devenu BNP Paribas Real Estate), alors fraîchement sortie de mes études de Droit, nous n’étions que 3 agences à exercer ce métier.

Mais même après 30 ans passés sur le terrain, ce métier, en pleine mutation, me passionne toujours autant.

J'aime la possibilité qu'il m'offre chaque jour, de rencontrer les chefs d’entreprise qui font l’histoire et l’économie de Nantes ; et de les accompagner dans un projet immobilier, toujours unique et impactant. Pour rendre une entreprise attractive pour de futurs collaborateurs, sa situation géographique et le cadre de travail apporté par les locaux sont extrêmement importants.

Mon expérience et mon ancienneté me permettent aujourd’hui d’avoir une vision globale du tissu économique local et de l’évolution des quartiers d’affaires nantais, et c'est un véritable atout !

Nantes - Ile de Nantes - Machines de l'Ile - Eléphant

Pouvez-vous nous expliquer quel est, aujourd’hui,
votre rôle au sein de Clerville ? 

 

J‘accompagne les Grands Comptes dans leurs recherches immobilières, ainsi que les foncières et les mandants institutionnels dans leurs projets d’investissements et la commercialisation de leur patrimoine tertiaire.

Au-delà du rôle de « directrice d’agence », ce qui m’enrichit au quotidien c’est d’animer, de faire grandir la « jeune génération » de consultants et de faire partie d'une équipe qui fait rimer professionnalisme, dynamisme et plaisir. 

 

 

Pour vous, quels sont les qualités requises
pour durer dans ce métier ?

 

Le métier de l’immobilier d’entreprise a beaucoup évolué ces dernières années. Il n’est plus possible aujourd’hui d’être de « simples commerciaux ». Au contraire, nous nous devons désormais d’être de véritables conseils immobiliers, capables d’accompagner les entreprises dans leur stratégie immobilière : depuis l’élaboration de leur cahier des charges jusqu’à l’implantation de leur entreprise en passant par l’étude des impacts financiers, sociaux ou juridiques.

Pour moi, ce métier ne peut plus être uniquement basé sur la transaction sans s’inscrire dans une relation professionnelle durable et solide.

Il n’y a rien de plus gratifiant que de retrouver un client implanté il y a 3 ou 6 ans et de participer au développement et la croissance de son entreprise. 

Pour durer, il n’y a pas vraiment de secret, c’est un savant mélange de qualité, fidélité et confiance dans le conseil apporté. D’ailleurs, sans cet aspect relationnel, pierre angulaire de notre métier, le plaisir que j’ai pris à l’exercer n’aurait pas été le même et j’aurai peut-être changé de carrière depuis bien longtemps…

Bureaux

Nous faisons face actuellement à une crise sanitaire mondiale sans précédent, comment avez-vous vécu la période de confinement qui vient de s’achever ? Comment se passe l’activité post-confinement ?

 

Contrairement à toute attente, l'activité reste dynamique. Les petites et moyennes entreprises ont continué de porter leurs projets malgré cette époque bousculée.

 

La situation est différente pour les grands comptes, qui ont eu à gérer leurs ressources humaines pendant le confinement et le retour sur site de leurs salariés ensuite. Ils ont été plus souvent contraints de reporter leurs projets immobiliers à la rentrée, voire même parfois au-delà.

 

Nous restons cependant optimistes sur la santé du marché tertiaire à Nantes. Ce n'est pas la première crise à laquelle nous faisons face et les recherches des entreprises sont toujours restées actives. En outre, Nantes est une ville très attractive et, comme l'offre de bureaux disponibles reste tendue, en centre-ville notamment, cela réduit l'impact éventuel de la crise sur les loyers.

 

Il est bien évident que, comme tout le monde, nous entendons et sommes témoins des difficultés rencontrées par de nombreuses entreprises, mais nous sommes convaincus que la volonté de Clerville, de toujours regarder loin devant, ni en arrière, ni sur les côtés, nous permettra de maintenir le cap...

Bureaux Nantes Métropole Ar Mor Zénith

Pour conclure, comment voyez-vous la place
de l’immobilier d’entreprise à l’avenir ?

 

Il y a beaucoup d’études qui sortent en ce moment, évoquant notamment l’impact que le télétravail pourrait avoir sur le marché de l'immobilier d’entreprise. Elles ne racontent pas toutes la même histoire, heureusement.

Certains pensent que le télétravail ne diminuera pas les m² recherchés par les entreprises mais accélèrera le mouvement vers de nouveaux usages en augmentant la part des espaces de rencontre, de travail collaboratif.

D’autres évoquent la difficulté du flex-office (notamment avec les problématiques de gestion de la désinfection des bureaux) ou du travail en bench (à cause de la proximité physique des collaborateurs), obligeant les entreprises à revenir vers des locaux plus cloisonnés pour rassurer leurs salariés, à multiplier les zones avec de plus petites équipes, ou à abandonner l’open-space tout simplement.

Je pense que d’autres études continueront à sortir mais qu’il ne faut pas avoir peur de l’avenir. Nous le voyons au quotidien, la présence au bureau reste indispensable pour la fluidité des échanges, pour maintenir l’esprit d’équipe, pour continuer à être innovant et avoir envie de participer au projet de l’entreprise.

Chez Clerville, la pratique du télétravail est en place depuis la création de l’agence. Elle permet à nos collaborateurs de mieux se concentrer pour certaines tâches et d’accroître ainsi leur efficacité tout en facilitant l’équilibre vie pro/vie perso. Cependant, nous n’avons jamais diminué la surface de nos locaux car il est important de leur donner envie de venir et de ne pas se sentir « isolés ». Dans nos activités, le relationnel et le fait « d’être ensemble » priment sur tout.

Je pense et j'espère que nous ne serons pas les seuls à réagir ainsi. 

Je suis sûre que l'immobilier d'entreprise a encore un avenir avec tout son lot de challenges et d'innovations que cette crise sanitaire nous impose. 

Immeuble Play'L Saint-Herblain

Vous recherchez des locaux à Nantes ? Vous souhaitez devenir propriétaire ou investir dans l'immobilier tertiaire ? Pour tout renseignement complémentaire sur les valeurs et les tendances du marché, contactez-nous au 02 40 780 555.

Bureaux, locaux d'activité, investissement immobilier.... Nos conseillers vous accompagnent dans la recherche des locaux idéaux pour votre entreprise et la réalisation de tout projet immobilier.

Retrouvez toutes nos annonces immobilières.

Suivez nos actualités sur les réseaux : LinkedInTwitterFacebook et Instagram !

Découvrez les autres articles du blog

Publié le 22 septembre 2020

[INFOGRAPHIE] L'immobilier tertiaire à Nantes

Publié le 15 septembre 2020

Livraison de l'immeuble ORGANIC